2ème UNIVERSITE D'ETE DE LA SAMG

   La Société Algérienne de Médecine Générale a organisé du 15 au 17 Août 2019 sa 2ème Université d’été à T’kout, wilaya de Batna, dans la région des Aurès sous le slogan « Le Médecin à la rencontre du citoyen ». 

  La première Université d’été 2018 qui s’est déroulé à Ait Aicha, village de la commune d’Idjeur, Daira de Bouzeguène, dans la Wilaya de Tizi Ouzou, en Août 2018 avait été un franc succès du fait de la qualité scientifique des communications, du nombre important de personnes examinées et pris en charge, de l’hospitalité de ses habitants, et de l’excellente couverture médiatique.

  Vu les échos positifs enregistrés à l’échelon national, nous avons renouvelé la même action dans une région des Aurès cette fois ci et nous souhaitons vivement pérenniser de telles actions au niveau des différentes régions enclavées du pays.

  La diversité des participants venus de toutes les régions d’Algérie et de l’émigration illustre parfaitement la Cohésion Nationale et les rencontres ont étés fraternelles et très chaleureuses.

  Durant trois journées, une soixantaine médecins ( membres du Bureau National de la SAMG et responsables de collèges de Wilaya), venus des quatre coins du pays  se sont donnés rendez vous (certaines consœurs et confrères ont parcouru plus de 1000 km pour honorer leur engagement), afin de se concerter, d’échanger des idées, de parfaire leur connaissances, d’assurer des consultations de médecine et de dépistage de certaines maladies chroniques à la population locale, dans un esprit universitaire, avec une méthode rigoureuse, évaluable et conforme.

  Vu les capacités d’hébergement, on ne pouvait malheureusement satisfaire toutes les demandes d’inscription émanant de nos adhérents

   La première journée a été consacrée à la Formation Médicale Continue interactive dont le thème principal fut : comment optimiser le PARCOURS DE SOINS dans notre système de soins en prenant comme exemple l’hépatite C et la silicose (très fréquente dans la région), présentés par les Pr Soraya Tebbal, chef de service Maladies Infectieuses au CHU Batna, Si Ahmed Si Nafa, Hépatologue exerçant à l’hôpital Saint Joseph de Marseille et Rachida Djebaili, Pneumologue au CHU de Batna.
   Un riche débat a suivi ces communications, où la prévention, la sensibilisation, la prise en charge et les complications des maladies chroniques en général et de la silicose en particulier, ont été abordées par l’assistance.
   La deuxième journée a été consacrée au dépistage des maladies chroniques telles que L’hépatite C et B, le diabète et l’hypertension artérielle ainsi qu’à des consultations médicales de Médecine Générale et de quelques spécialités au niveau du nouveau EPH de T’Kout. 
380 patients ont été examinés au niveau des 20 salles de consultations qui ont été aménagées à cet effet.

  Une réunion d’évaluation des résultats des différentes consultations a été tenue durant la soirée en présence de tous les membres ayant participé  à la 2ème Université d’été, durant laquelle, a été dressé le bilan et les recommandations suivantes :

    380 patients ont été examinés au niveau des 20 salles de consultations qui ont été aménagées à cet effet.

  Des consultations ciblées de rhumatologie, d’ORL, de dermatologie et de pneumo-phtysiologie ont été assurées par des Médecins de la SAMG qui ont montré de grandes compétences en matière de médecine familiale.

    Une cinquantaine de test biologiques des hépatites virales  B et C, du VIH (Sida), et BW (syphilis) ont été effectués au niveau de l’hôpital par notre équipe mobile venue de Boumerdes.

   Des consultations de diabétologie ayant touché prés de 150 patients, pour la plupart mal équilibrés et insuffisamment informés sur  le comportement devant  leur maladie ont été effectuées.

  195 patients hypertendus ont été explorés et orientés selon l’état de leur profil tensionnel

   Les 7 médecins généralistes affectés au nouvel EPH, et le pneumologue  qui assure la consultation une fois par semaine ne peuvent à eux seuls prendre en charge les trois communes de la daira de T’kout.

   Il serait souhaitable de renforcer le nouveau EPH par des médecins généralistes et des spécialistes en gynécologie, pneumologie, chirurgie générale, pédiatrie….. afin d’assurer une meilleure couverture sanitaire à la population locale.

   Concernant les nombreux cas de silicose constatés dans la région, il serait souhaitable soit d’interdire la profession de tailleur de pierre et trouver une autre alternative à ces pères de famille pour nourrir leurs enfants, ce qui n’est pas évident, soit de légaliser cette profession et assurer ainsi le suivi médical de ces personnes dans le cadre de la médecine du travail à raison d’une consultation semestrielle ou trimestrielle avec un bilan radiologique et biologique. La détection de la maladie  à un stade précoce et sa prise en charge permettra de diminuer et prévenir les complications.

    Nos recommandations pour une meilleure prise en charge de nos patients et une meilleure maîtrise du coût des soins sont :

1.    La généralisation des soins à domicile qui sont devenus « impératifs » pour garantir la qualité des prestations à travers la durée des hospitalisations.

2.    La reconnaissance et la revalorisation, par des mesures concrètes, de la place du médecin généraliste dans un nouveau parcours de soins, où il doit avoir rôle central de coordination, de médecin référent, médecin de famille.

  La nouvelle loi sanitaire consacrant le principe du médecin généraliste de référence qui sera l’axe autour duquel les soins seront organisés, la CNAS doit procéder à la mise en place effective du PARCOURS DE SOINS, diminuant ainsi le nomadisme médical, source de grandes dépenses inutiles et d’un grand gaspillage de médicaments qui coutent cher à l’état.

3. Une réforme de la formation de base (initiale) de nos futurs médecins généralistes : spécialisation de la médecine générale.

4. Une formation post graduée obligatoire et diplomante en rapport avec les nouvelles technologies et leur évolution constante des médecins généralistes en exercice.

Nous tenons à remercier toutes les personnes qui ont contribué de près ou de loin à la réussite de cette 2ème Université d’été. 
Nous citerons en premier lieu notre ami le Dr Guettala Djamal et les autres membres du collège SAMG de Batna, le comité d’organisation à sa tête Hacène Mahamdi, Maitre Ziza, Zeraib Brahim et le médecin coordinateur de l’EPH de Tkout, le Dr Medjahi Mostéfa.
Nos remerciements aussi pour la population de T’kout pour leur accueil chaleureux et leur disponibilité.
Nous tenons enfin à saluer et rendre hommage au doyen des médecins de T’kout, le Dr Rahmani Bachir pour son sacrifice aux patients de cette région, sachant qu’il est le médecin qui a diagnostiqué le premier cas de silicose et qu’il est le pionnier dans la sensibilisation des risques du métier de tailleur de pierres.
On lui dédie cette 2ème Université d’été.
 texte, nature et plein air
 texte

  

 

 

Partenaires

Suivez-nous

Newsletter SAMG

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.