19ème Congrès National du CNGE france .

La Société Algérienne de Médecine Générale a été représentée par son président au 19ème Congrès National du CNGE France (Collège National des Généralistes Enseignants) qui s'est tenu à Nantes du 27 au 29 Novembre 2019, sur invitation du Président du CNGE, Collège Académique, le Pr Vincent Renard.
   Le congrès de CNGE Collège Académique est l’événement annuel de la communauté des enseignants de Médecine Générale en France.
Il est devenu au fil des ans la référence reconnue en termes de qualité, de pertinence, d'intérêt et de qualité.
   Ce congrès que je qualifierais d'une autre dimension a réuni plus de 2000 congressistes qui ont participé durant 3 jours à :
- 188 communications orales
- 17 plénières et tables rondes
- 18 ateliers
- 69 posters
   Il a permis la présentation des travaux de pédagogie et de recherche en médecine générale et en soins premiers réalisés par les collèges locaux de généralistes enseignants et les départements de médecine générale en plusieurs sessions.
  En effet toutes les communications étaient assurées par des internes en MG qui présentaient soient leur thèses, soit leurs travaux de recherches, ainsi que par des professeurs en MG.
  Il a été constaté qu'aucune communication ayant trait à une pathologie d'organe ou à une maladie chronique (diabète, hta, asthme....) n'a été présentée durant le congrès.
   Les maîtres de stage et les internes, tous les acteurs de la discipline se rencontrent et échangent dans une ambiance aussi dynamique que conviviale leurs expériences de leur pratique.
   Ce Congrès a atteint une responsabilité et une maturité d'une spécialité qui s’est construite au départ dans l’idée d’exister et qui aujourd'hui devient une discipline d'un haut niveau pédagogique avec 10 000 maitres de stage accrédités, soit 20% des médecins généralistes exerçant en France qui enseignent la Médecine.

   Le contenu du Congrès est si riche et varié qu’il permet de multiples parcours en fonction des pôles d’intérêt de chacun. Parfois la sélection de participation à un thème s’avère difficile, car plusieurs sessions et ateliers se déroulent en parallèle. Il fallait donc, dès le début opter pour les thèmes ayant rapport avec nos objectifs. Notre choix s’est porté donc sur les sessions suivantes :

       Le mercredi 27 novembre

-      Plénière d’ouverture de 14h à 15h.

-      Atelier : chercheur en soins premiers de 15h20 à 15h40.

-      Atelier : Construction de l’identité professionnelle de 17h10 à 18h30.

      Le jeudi 28 novembre.

-      Plénière exercer : l’article de l’année de 9h à 10h40

-      Plénière du conseil scientifique : l’effet placébo de 11h10 à 12h50.

-      Plénière pédagogie : la phase d’approfondissement de 14h à 15h40.

-      Table ronde : responsabilité sociale des facultés :un concept international de 16h10à 17h50.

     Le vendredi 29 novembre.

-      Atelier : problématiques déontologiques et juridiques de9h à 10h40.

-      Grande plénière : Haute Autorité de Santé  et médecine générale.

-      Plénière de clôture : les grands témoins.

  En marge du congrès, une rencontre a eu lieu avec le Pr Patrick Imbert, membre du bureau du CNGE collège académique et le Dr Farouk Bendamène, membre du CNGE collège académique en charge des relations avec les pays du Maghreb dans le cadre de la continuité de la collaboration fructueuse et constructive initiée depuis 2012 entre la SAMG et le CNGE, collège académique. L'identification de nos besoins dans la formation des maîtres de stages, le décret d’application, ainsi que le calendrier de la mise en place de cette maitrise de stage ont été au centre de la discussion.

  A l’issue de l’identification de ces éléments et après sollicitation de rencontres avec nos tutelles dans ce domaine. Le Bureau National  permettra par la suite de construire ensemble une feuille de route dans la construction des compétences en pédagogie du médecin généraliste enseignant.

 On a été ravi d'avoir d'acquis encore plus d'expérience lors de notre participation au congrès, mais aussi frustré de constater le long chemin qui nous reste encore à parcourir pour arriver à ce stade de développement de l’enseignement de la spécialité de la Médecine Générale dans notre pays.

Partenaires

Suivez-nous

Newsletter SAMG

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
4 + 8 =